Reconnu comme l’un des rares théâtres européens exclusivement dédié à la création marionnettique, le TMG entend promouvoir et soutenir le développement des arts de la marionnette dans leur grande diversité. Proposant des spectacles au public dès 2 ans et jusqu’à l’âge adulte, il est aussi l’un des plus intergénérationnel des théâtres.

Le Théâtre des Marionnettes de Genève est né en 1929, sous l’impulsion de Marcelle Moynier, personnalité créative et persévérante de la vie genevoise. Tenant place dès les années 40 dans le salon d’un hôtel particulier de la vieille ville de Genève où l’on avait construit une salle pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes, cette compagnie devenue théâtre s’est très vite distinguée par son exigence artistique.

Dans les années 70, la technique de la marionnette à tige vient rejoindre celle du fil qui était exclusivement pratiquée jusqu’alors. En 1980, Nicole Chevallier succède à Marcelle Moynier avec qui elle a collaboré durant de nombreuses années, et prend la tête du TMG jusqu’en 1991. Elle préside au déménagement de la rue Constantin à la rue Rodo où la salle de spectacle expressément construite pour la troupe est inaugurée en 1984. Elle assure ainsi le relais entre l’histoire et l’avenir de l’institution.

En 1991, c’est l’américain John Lewandoski qui prend les rênes de la maison. En complicité régulière avec Irina Niculescu, il élargit encore le théâtre à l’accueil de troupes étrangères, et diversifie les techniques de manipulation.

De 2002 à 2015, le TMG connaît une nouvelle impulsion sous la direction du dynamique Guy Jutard qui ouvre le théâtre à toutes les formes des arts de la marionnette, et qui le place au rang de l’un des théâtres les plus fréquentés de Genève, toutes générations confondues.

Depuis 2015, c’est Isabelle Matter qui reprend la direction de ce théâtre foisonnant et ouvert sur le monde, reconnu et apprécié par son public, par ses pairs et par les autorités municipales et cantonales.